Urgent : La dissolution de la Commission de dialogue du pouvoir en place met Jovenel Moïse en de très mauvaises Postures.

    Après la sortie de Jovenel Moïse hier, la Commission établie par le gouvernement est entrain de se dissoudre petit à petit. 4 membres sur 7 ont jeté l’éponge : Evans Paul, Liné Balthazar, Jean-Rodolphe Joazile, Josué Pierre-Louis. Selon ces derniers, le côté provocateur des propos tenus par le chef de l’Etat hier rend le dialogue mort-né.

    Hier, Jovenel Moïse a été clair : Il ne compte pas démissionner. Une affirmation qui s’oppose aux déclarations d’Evans Paul qui avait stipulé que M.Moïse serait prêt à mettre son mandat sur la table. Face à cette confusion, ils ont été nombreux à déjà prédire la fin de la commission de facilitation de dialogue montée par le Président dans la mesure où la Commission n’est pas sur la même longueur d’onde que son instigateur.

    Aujourd’hui, Evans Paul a mis fin aux suspens en confirmant le retrait de 4 membres sur 7 au sein de la dite commission. Evans Paul, Liné Balthazar, Jean-Rodolphe Joazile et Josué Pierre-Louis laissent Jovenel Moïse au milieu de cette galère politique. Toutefois, s’ils ont laissé la commission, cela ne veut pas dire qu’ils se rangent maintenant aux côtés des opposants. Selon Evans Paul, l’opposition a aussi des choses à corriger.

    Cette quasi-dissolution met M.Moïse dans l’obligation de tout repenser afin de choisir d’autres sauveurs. Espérons que ces derniers n’auront pas de divergences avec le Président. Cependant, même dans une telle éventualité, rien ne garantit le sauvetage du Président car chaque jour qui passe, il est de plus en plus rejeté.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here