« Vendredi on va chercher la lettre de démission de Jovenel Moïse à Pèlerin 5 », annonce l’opposition politique

    Après avoir réalisé une journée de mobilisation pacifique le vendredi 4 octobre dernier, l’opposition politique haïtienne regroupant autour de la structure « Alternative Consensuelle pour la refondation de la nation », promet de marcher à nouveau dans les rues de Port-au-Prince et toutes les villes de province le vendredi 11 octobre en vue d’aller chercher à Pèlerin 5, la lettre de démission du président Jovenel Moïse, accusé de corruption et de détournement de fonds publics par le rapport de la Cour des comptes et du contentieux administratif relatif à la gestion et l’utilisation des fonds du programme petrocaribe.

    S’ils ont demandé à l’ONU de se désolidariser avec le président Jovenel Moïse dans un délai de 24 heures, les opposants politiques ont annoncé hier mardi en marge d’une conférence de presse bilan qu’ils vont réaliser une grande journée de mobilisation historique pour lancer l’assaut final et forcer au chef de l’État de remettre la clé du palais national.

    Pour le sénateur Évalière Beauplan qui s’est montré prêt et paré à intensifier la lutte avec quelques changements de stratégies, cette manifestation sera répartie en plusieurs branches et ils seront tous rencontrés à Pétion-ville où ils manifesteront sur la place Saint-Pierre pendant deux heures destinées à Jovenel Moise pour qu’il puisse remettre sa démission.

    Excédé les 120 minutes refusant d’obtempérer à la demande du peuple haïtien qui se sent trahir, « on va chercher la lettre de démission dans la résidence privée de Jovenel Moïse à Pèlerin 5 », promet le sénateur du département du Nord-est, docteur Évalière Beauplan.

    De la même tuyau, le sénateur de l’ouest, Antonio Chéramy Don Kato, opposant farouche au régime du PHTK, exhorte à la population haïtienne de maintenir le statu quo à savoir continuer de barricader les routes jusqu’à contraindre Jovenel Moïse à la démission.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here